Biographie

« C’est pas Paris, c’est sa banlieue… »

Alice Fagard se forme en chant dès 2001 au Conservatoire Régional d’Aubervilliers-La Courneuve puis au Pôle Sup’ 93, dans la classe de Daniel Delarue. Après des études de musicologie et de littérature allemande, elle choisit de se consacrer au chant. Son enthousiasme la pousse à diversifier son répertoire et multiplier les rencontres artistiques: ainsi, elle se consacre régulièrement à l’opéra, l’oratorio et la musique de chambre, et aime particulièrement les projets à la croisée de plusieurs univers musicaux.

Sur scène, elle interprète dans diverses productions les rôles de La troisième Dame (La Flûte enchantée de Mozart) Carmen (Carmen de Bizet), Didon (Didon et Énée de Purcell), Messagère/Proserpine/Espérance (L’Orfeo de Monteverdi), Flora (La Traviata de Verdi), Gertrude (Roméo et Juliette de Gounod), Maman (L’Enfant et les Sortilèges de Ravel), Perséphone (Ariane de Massenet), Catherine (Pomme d’Api d‘Offenbach)… Elle participe régulièrement à des projets associant musique et théâtre, notamment avec les compagnies Errance et Gyntiana ou avec la Compagnie du Temps Pluriel.

Son vif intérêt pour la musique contemporaine et la création, né pendant ses études au Pôle sup’93 et nourri de plusieurs rencontres décisives, ne cesse de se confirmer. Depuis 2019, elle chante régulièrement au sein de l’ensemble vocal Sequenza 9.3, dirigé par Catherine Simonpietri, et de l’ensemble vocal Musicatreize dirigé par Roland Hayrabedian.

Depuis 2015, avec l’équipe Euridice 1600-2000, elle explore les liens entre musiques écrites et musiques orales; elle se familiarise ainsi avec le répertoire du premier baroque et avec les musiques traditionnelles du bassin méditerranéen. Elle forme le duo I Peregrini avec le gambiste Adrien Alix et travaille également avec le quintette Youkali (Contrebasse, alto, vibraphone, accordéon et voix), le trio Offrande lyrique (flûte, piano et voix), le duo Klangfarbe (piano et voix), les ensembles Canto Allegre et Carabanchel, ainsi que d’autres formations vocales et instrumentales au gré des projets.

Sa rencontre avec Simona Morini et avec la compagnie provinoise Errance a influencé en profondeur sa vision de la création artistique, vécue dans le partage et la transmission. Depuis 2017, avec la compagnie, elle participe à plusieurs actions de sensibilisation et ateliers dans les établissements scolaires ou les EHPAD. Très attachée à la Seine-Saint-Denis, elle s’implique fortement dans des actions culturelles en milieu scolaire auprès de publics très diversifiés (école primaire, collège, lycée, adultes amateurs, travailleurs sociaux…) pour la compagnie Gyntiana et pour l’ensemble Sequenza 9.3.

Elle a obtenu le prix Enesco lors de la première édition du Concours international Georges Enesco en 2014, et le premier prix dame au concours international de chant lyrique de Vivonne en 2016.