Ci spiace, ma questo articolo è disponibile soltanto in Francese. Per ragioni di convenienza del visitatore, il contenuto è mostrato sotto nella lingua alternativa. Puoi cliccare sul link per cambiare la lingua attiva.

On l’ignore parfois : l’œuvre musicale emblématique du tournant de siècle, La Nuit transfigurée de Schönberg, exacerbant le lyrisme poignant d’un langage tonal prêt à exploser, est inspirée d’un roman de Richard Dehmel.
Ce poète, très estimé et influent de son vivant, mis en musique par les plus grands compositeurs de l’époque, est pourtant très peu connu pour lui-même aujourd’hui et quasi absent des anthologies poétiques…
C’est ce paradoxe, éveillant notre curiosité, qui a motivé cette soirée autour des mises en musique de Richard Dehmel. La conférence interrogera l’irrigation mutuelle entre sa poésie et les évolutions musicales de l’époque, de Max Reger à Anton Webern en passant par Richard Strauss et les lieder trop peu connus d’Alma Mahler…

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *